MAYOTTE 101e département français

J'avais dressé en 2009, avec des images parlantes toujours d'actualité, un portrait authentique et exaltant de " l'île aux parfums " célèbre pour ses plantations d'ylang-ylang que Guerlain a délaissées pour Madagascar et les Comores où la main d'oeuvre est bon marché.

http://r.boiteau.pagesperso-orange.fr/2009-09mayotte.htm

 

2011
nous atterrissons à Petite Terre
où il est prévu d'agrandir la piste

merveilles :

ce lagon qui entoure toute l'île avec ses baleines, ses dauphins, ses tortues, ses poissons et coraux multicolores, ses immenses plages,

 

 

2011
nous retrouvons avec plaisir la plage de Sohoa

merveilles :

ces forêts primitives, poumon de la planète, avec leurs fruits à profusion, leurs baobas...

 

 

 

les tortues pondent ici près du baobad vautré sur le sable fin

ces traditions musulmanes où s'expriment joie, tolérance, accueil, partage…

 

 

en chemin vers l'école coranique

En 2010 j'avais approfondi ma description par des constats plus terre à terre :

http://r.boiteau.pagesperso-orange.fr/2010-09mayotte.htm

 
2011
rien de changé dans les hauts de Cavani-Mamoudzou

 

le contraste reste évident

 

 

que cherchaient les gouvernements français en laissant ce territoire au plus bas niveau Internet du monde? (comment développer une entreprise dans ces conditions devant la concurrence mondiale ?)  

2011
atelier de couture sur les hauteurs
de la grande ville

 

 

édification d'une mosquée dans ce quartier défavorisé

 

comment admettre que les rues et les belles plages soient restées dans un état pitoyable jonchées de déchets ?
Un autre exemple : on a laissé depuis des années un pont Bellet à voie unique desservir tout le sud de l'île.
Mes photos de 2010 montraient aussi la réalité du travail des femmes et la profusion des enfants vivant dans la misère.
http://r.boiteau.pagesperso-orange.fr/2010-09mayotte.htm
 

2011
à Passamanty
les enfants trouvent leur bonheur dans la mangrove où se déversent les eaux usées

les jouets ne sont pas coûteux

Notre séjour de 2011 se veut un témoignage
de la situation explosive où se trouve la population.

Le jour de la grève nationale un mouvement commence " contre la vie chère " reconduit depuis plus d'une vingtaine de jours.

 

 

 

 

 

 

les femmes vont arrêter les ventes sur le trottoir

 

 

 

 

 

 

Les premiers jours la présence des forces de l'ordre est provoquante : des renforts viennent de la Réunion hébergés en hôtel, voire de la Métropole; balai de l'hélicoptère bruyant.

Barrage des routes, magasins tous fermés ou dévalisés, taxis en grève.

Les enfants, en congé scolaire, se mêlent aux plus âgés : caillassage des gendarmes. Un garçon de 9 ans perd l'usage d'un œil à cause du tir de flash-ball d'un policier, les médias montent le fait en épingle.

 

 

 

les pêcheurs sont sollicités pendant que manque la nourriture

Le Préfet ne parvient pas à faire dialoguer efficacement les leaders syndicaux CFDT CGT FO et l'association de consommateurs avec les représentants patronaux Medef, chambre de commerce et d'industrie (dont la présidente maintenant très riche est arrivée clandestinement d'Afrique du sud).

On cherche à s'entendre sur 10 produits de première nécessité qui ont subi des augmentations au fil des années. Le symbole s'appelle " mabawa " il s'agit d'ailes de poulets (pas recommandé pour le cholestérol) que les mahorais se sont mis à consommer de plus en plus depuis 10 ans : les containers sont importés du Brésil (un seul éleveur de poulets réside sur l'île). Ici les 10Kg sont vendus près de 28€, le bateau poursuit vers la Réunion où ils sont à 14€. Cherchez l'erreur. Suivront des discussions sur 350 produits.

 
les journées d'attente sont longues

On a stoppé la négociation 4 jours pour qu'une délégation se rende à la Réunion observer les prix marqués. Etait-ce bien nécessaire de paralyser l'île pour cela (mais pas les revendications)?

Les manifestations quotidiennes de plus en plus imposantes, y compris avec la présence de fonctionnaires métropolitains, se déroulaient dans un calme bon enfant, sans la présence des forces de l'ordre.

Il devenait de plus en plus difficile de trouver à se nourrir : plus de lait, plus de farine donc plus de pain.

 

le lait des zébus n'est pas vendu

 

 

 

ici la plage de Sakouli
où l'appareil-photo nous a été volé
(les gendarmes sont occupés ailleurs, la délinquence s'installe)

On parvenait à un semblant d'accord sur 8 produits (mais l'assemblée des manifestants allait peut-être encore refuser le protocole).

Coup de théâtre, on arrête :
la Ministre de l'Outre Mer, Marie-Luce Penchard, va venir sur place. Effectivement l'avion à queue bleu-blanc-rouge était près du nôtre sur l'aéroport. Mais Mme la Ministre n'a pas daigné se rendre sur la grande île à Mamoudzou où l'attendait la foule.

Malgré quelques propositions d'aide du gouvernement, son discours a été conspué, retransmis sur grand écran que les manifestants ont fini par déchirer, devant un épouvantail représentant le Préfet.

 
à peu de distance du tumulte,
Zélo survit dans son banga avec ses poules et 2 zébus

Ce mardi 18 octobre, seul FO a signé un protocole d'accord limité dans le temps concernant 9 produits.

La situation n'est pas clarifiée mais les magasins commencent à rouvrir sous protection policière.

Mercredi 19 octobre, les heurts reprennent entre manifestants et forces de l'ordre : un mort ; les médias de métropole en parlent.
Nuit d'émeutes. Marche blanche.

après plus de 40 jours de grève générale un accord a été trouvé pour quelques mois.

voici encore quelques photos également de 2011 ::

 

des demandeurs d'azile africains campent en centre ville

 

Omar est venu de Burundi
puis Tanzanie puis Comores
(le seul du kwassa-kwassa à avoir été admis par la PAF)

le nombre d'enfants est à considérer

2011
les conditions de vie sont pour le moins précaires

restons optimistes

 

qui serait insensible à tant de beauté?

Dans l'île des parfums et du lagon,


Aveuglé de beauté,


Fermez les yeux vous verrez


Un sourire à pleines dents


Un regard malicieux
Eblouissant de mille merveilles
Une peau luisante et brune
Sous la vague déferlante en baisers.

 

RB

en guise de signature : 
écrivez-moi : boiteau @ wanadoo .fr

 

 

 

retour à la page d'accueil du site public